Collioure : la perle catalane

Parce que Pyrénées rime avec Méditerranée, La Balaguère propose aussi une autre façon de découvrir la Grande Bleue… en prenant de la hauteur, bien évidemment. Entre Argelès-sur-Mer et Cerbère, le littoral, appelé côte Vermeille, est bordé de criques rocheuses, de vignobles à flanc de coteaux  et de charmants petits ports de pêche…

Plus de 2000 ans d’histoire

Comptoir maritime grec avant sa conquête par les romains vers 120 av. JC, ce joyau de la catalogne française est connu pour son château dont les fondations plongent dans la mer.

Demeure des rois de Majorque au 13ième et 14ième siècle, il devint forteresse un siècle plus tard. Peu à peu, les rois d’Aragon, d’Espagne et de France le transforment en citadelle.

Autre édifice incontournable et emblème de la cité, l’église Notre-Dame-des-Anges et son célèbre clocher qui fut d’abord un phare érigé au 13ième siècle. Construite à l’extrémité de la plage entre 1684 et 1691, elle est de style gothique méridional à nef unique et compte pas moins de huit chapelles. Le retable maitre-autel,  par ses dimensions, est l’un des plus majestueux du Roussillon.

Le vieux Collioure est parcouru de ruelles typiques aux façades teintées de rose, de jaune et d’ocre. Ses boutiques, ses placettes ombragées, ses terrasses lui confèrent un charme particulier.

Collioure

Collioure

Un haut-lieu de la gastronomie

Depuis le 6ième siècle, Collioure est la capitale de l’anchois, mais de nos jours ce petit poisson se faire rare, et il ne subsiste plus que deux ateliers de salaisons alors qu’il y en avait encore plus de vingt en 1950. Le vignoble, en revanche, façonné par les Templiers aux 12ième et 13ième siècle, est toujours aussi présent à travers l’AOC Collioure. Les sols schisteux, le soleil, la tramontane et le vent marin génèrent un vin rouge puissant et velouté et un vin rosé élégant et généreux. Des crus qui se marient admirablement bien avec la cuisine catalane.

Une source naturelle d’inspiration

Mais Collioure, ce sont aussi des couleurs et une lumière exceptionnelle qui vont séduire les plus grands peintres du début du 20ième siècle, et donner naissance au Fauvisme à travers les œuvres de Matisse et Derain. D’autres artistes, comme Picasso, Braque, Duffy, Chagall, viendront poser ici leur chevalet.

FP1COCA_1

Aujourd’hui, les ateliers et galeries d’art sont très nombreux dans la ville. Ils permettent d’approcher de multiples disciplines : la peinture, la sculpture, la photo, la céramique…

Au cœur des plaisirs ensoleillés

Depuis la ville, des sentiers de randonnée invitent à mieux s’imprégner des superbes paysages qui l’environnent. Ils conduisent, par exemple, vers l’Ermitage de Consolation ou encore le Fort Saint-Elme, construit au 16ième siècle par Charles Quint. Il abrite une importante collection d’armes du Moyen-âge et de la Renaissance. Située à plus de 600 mètres d’altitude, dans le massif des Albères, La Tour de Madeloc constitue aussi un joli but de randonnée. Elle fut bâtie au 13ième siècle pour surveiller la mer. Mais l’itinéraire pédestre le plus renommé, « inventé » par la Balaguère, reste celui qui relie Collioure à Cadaquès en Espagne. Ce magnifique sentier de tantôt en surplomb, tantôt au ras de l’eau, mène au cœur du port où Dali a longuement séjourné.

Et puis n’oublions pas les randonnées… aquatiques qui permettent de découvrir la richesse des fonds marins, ou encore les balades en kayaks de mer. Mais ce peut-être aussi tout simplement, depuis les criques ou les plages de sables, une baignade dans les eaux limpides de la côte rocheuse…

Par William Boinot
Concepteur-rédacteur et Journaliste

 

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*