Les différentes sortes d’orages

Il a plusieurs sortes d’orages. Ce que je vais dire n’est pas que théorie mais de l’expérience vécue.

Il y a les orages classiques de fin de journée. Ce sont les plus courant et les moins graves car aussitôt après il se remet à faire beau. On dit que le ciel s’est lavé !
En général on les voit arriver.  Donc pour les éviter, la première sagesse est de partir tôt et surtout de rentrer tôt. Consultez aussi tous nos conseils si vous êtes pris dans un orage pendant une randonnée : que faire en cas d’orage.

Orage dans les Bardenas Reales

Orage dans les Bardenas Reales

Les orages du matin sont plus gênants. Un dictons pyrénéen dit « orage du matin neuf jours pour guérir ». J’aime bien les dictons populaires. En général ils sont fondés sur des générations d’observation et de sagesse. Celui là veut dire en substance que l’orage du matin va durer non seulement toute la journée mais aussi toute la semaine. Neuf jours dit le proverbe. C’est ce qu’on appelle des semaines pourries.

Un autre diction dit « Tonnerre de mars neige jusqu’au nez ». C’est entièrement vrai et j’ai pu le vérifier. Un souvenir m’a particulièrement marqué. Je bossais à la station de ski d’Artouste, on était en mars et il s’est mis à faire un orage d’enfer. On était dans le brouillard, on entendait le roulement de l’orage mais on ne voyait pas les éclairs. Ils illuminaient le brouillard comme si quelqu’un allumait la lumière. Aussitôt après la neige s’est mise à tomber. D’énormes flocons bien épais et humide. Un mètre de neige dans l’heure. Toute la station bloquée. C’est de retour à Gabas, j’ai appris ce dicton de la bouche même d’une vieille du village. Chaque fois que ça m’arrive, je pense à elle !

Orage en montagne

Orage en montagne

Les orages de chaleur sont encore autre chose. Il fait beau là où on est et ça pète au loin. S’est souvent le cas sur les montagnes espagnoles. Dans ce cas on pense fort à ceux qui sont dessous. Il arrive souvent qu’ils tournent ainsi toute la journée sans se diriger vers nous.
Il faut quand même garder un œil dessus. Que le vent tourne vers nous et il arrive très vite !

Il y a aussi ce qu’on appelle les orages secs. Ils ressemblent à un orage tout ce qu’il a de plus normal mais il ne pleut pas. L’ambiance est électrique  Il se dit que ce sont les plus dangereux.

La pluie qui accompagne les orages peut s’avérer dangereuse. C’est le cas dans les canyons ou dans une paroi. Des cailloux peuvent se détacher à cause de l’eau qui dévale. La prudence est de mise.

Pour savoir si l’orage est loin, la technique est simple. Il suffit de compter les secondes entre l’éclair et le coup de tonnerre, de multiplier par 300 et de rajouter une petite louche. La vitesse du son étant à 340 mètres secondes on sait immédiatement à quelle distance se trouve l’orage. Ce n’est pas une science exacte, mais ça rassure !

Par Gérard Caubet

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*