L’euprocte des Pyrénées

L’euprocte des Pyrénées est un hôte discret de nos montagnes. Pour faire simple on peut dire qu’il ressemble à un triton sauf que ce n’en est pas un malgré son nom scientifique «calotriton».

Euprocte des Pyrénées

Dans les Pyrénées, on le trouve entre 500 et 2000  mètres d’altitude. C’est vers 1000 m qu’on a le plus de chances de l’observer. Des cousins à lui vivent en Corse et en Sardaigne.
Il passe ses journées dans l’eau et la nuit venue se hisse sur la terre ferme. Ses pattes griffues et sa queue préhensible lui sont d’un précieux secours pour se maintenir dans les courants.
Malgré son allure fragile, il peut vivre jusqu’à 20 ans. En automne, il entre en hibernation. Elle dure jusqu’au printemps. Sitôt réveillés M et Mme Euprocte se mettent en ménage. L’accouplement peut durer des heures. En montagne, quand on ne fait pas de randonnées, il faut bien occuper ses journées.
En Aragon, j’ai entendu dire par les vieux qu’une source avec des euproctes était toujours bonne à boire. J’ai essayé et c’est vrai.

Par Gérard Caubet

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*