Étonnant barrage du lac de Migouelou

Le barrage du lac de Migouelou est dans son genre un ouvrage d’art.

Contrairement à ses confrères, c’est un barrage à voûtes multiples, unique dans les Pyrénées.

barrage du lac de Migouelou

Barrage du lac de Migouelou

Ce choix de construction n’est pas une fantaisie d’architecte un tantinet foldingue. Il a été dicté par la topographie particulière des lieux. D’ordinaire, les barrages sont construits dans un étranglement de la vallée. Le site de Migouelou ne le permettait pas.

D’où l’idée de construire un chapelet de voûtes épousant les caprices du terrain.

Ancrée sur deux piliers et agissant comme un mini barrage, chacune est indépendante de sa voisine.
Elles sont 9 au total à retenir quelque 17 millions de m3 d’eau.
L’ouvrage étonne par sa finesse. Une impression de grande fragilité s’en dégage. Elle n’est qu’apparente. La solidité de l’ouvrage augmente avec la pression de l’eau contenue derrière. Aussi étonnant que cela puisse paraître, le barrage bouge au gré de son remplissage.

barrage du lac de Migouelou

Barrage du lac de Migouelou

Le barrage de Migouelou est inauguré en 1959 après 2 années de travaux dans un contexte rendu difficile par l’altitude (2278m) et sans accès routier. Monte-charges et mulets assuraient le transport du matériel, des vivres et des gens. Les ouvriers dormaient à même le site dans des baraquements dont les fondations sont encore visibles.

L’autre curiosité concerne la mise en eau.

Elle ne se voit pas au prime  abord. Il ne se fait pas de façon naturelle par l’apport des ruisseaux ou alimenté par la fonte des neiges. Les 70 millions de mètres cubes sont remontées du lac de Suyen aux heures creuses au moyen de puissantes pompes.
Les mêmes installations sont utilisées pour produire le courant aux heures de pointe.
Ce concept surprend par son audace. Migouelou n’est pas le seul concerné
La plupart des grands barrages fonctionnent sur ce principe. L’eau de Migouelou fait tourner les 7 centrales du Val d’Azun, avant d’être rendue au gave à la hauteur d’Argeles Gazost.

La visite de Migouelou est pécuniairement gratuite mais dispendieuse en énergie musculaire.

Migouelou ne se visite pas comme un musée ordinaire. Une virile montée en défend l’accès. Neuf cents mètres d’un « seul pet », soit plus ou moins deux heures de marche. C’est la meilleure des défenses naturelles contre la sur-fréquentation. Pour les courageux, la récompense suprême est de pouvoir se rafraîchir le gosier sur la terrasse de l’accueillant refuge construit en surplomb du lac.

Par Gérard Caubet

Découvrez nos randonnées avec découverte du barrage du lac de Migouelou :

Ma première randonnée en groupe accompagné

Le Tour du Balaïtous, par le chemin des fiancés en groupe accompagné

Une réflexion au sujet de « Étonnant barrage du lac de Migouelou »

  1. Il serait peut-être intéressant pour certains lecteurs de ce site qu’il soit fait mention de l’entreprise qui a construit ce barrage : B.A.C.C.I. (Béton Armé, Constructions Civiles et Industrielles) dont le siège était à Paris, avec une agence locale à Pierrefitte – Nestalas (65).
    Ingénieur en Chef : Monsieur René TOULOUSE.
    Ingénieur en second ; Monsieur Robert GRANGER.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*