La cardamine

La cardamine croit en abondance dans les sources et au bord des ruisseaux dont elle égaye les abords de touches mauves.

[portfolio_slideshow]

Le randonneur au long cours contraint au régime raisin secs, pâté saucisson, trouvera dans la cardamine une crudité fort appréciable. Il faut bien sûr aimer le cresson dont elle a le goût fort prononcé. Elle est très riche en vitamine C.
On peut la brouter tel quel mais aussi en glisser quelques feuilles dans un sandwich. Une recette sympa consiste à mélanger quelques feuilles de cardamine finement hachées dans un yaourt. Le soir, à condition d’avoir prévu le coup, on peut prévoir au bivouac une soupe de cresson (en fait de cardamine mais personne n’y verra que du feu). Faire bouillir dans de l’eau, rajouter un bouillon Kub pour le goût, un peu de purée pour épaissir. En touche finale un peu de parmesan râpé et / ou de crème fraîche UHT seront du meilleur effet. Et le tour est joué.

Par Gérard Caubet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*