Topo-guide sur St Jaques de Compostelle : Codex Calixtinus, le topo des topos

Par Gérard Caubet

Alors que les topos sur Saint Jacques de Compostelle font flores, il n’est pas inutile de rappeler que le plus vieux topo est  sans nul doute le « liber sancti Jacobi » appelé aussi Codex Calixtinus en raison sa préface prétendument rédigée par le pape Calixte II.

Écrit en 1140, il sert de référence pendant les siècles à tous les Jacquets.
La paternité du Codex Calixtinus est attribuée au moine poitevin Aimery Picaud. L’idée lui en serait venue à l’occasion d’un pèlerinage effectué à cheval. En pèlerin consciencieux, il visite tous les sanctuaires qui sont sur sa route, parfois au prix d’un détour.
De retour au pays vers 1135, il se retire à Asquins prés de Vezelay pour s’atteler à la rédaction de son œuvre.
Le Codex Calixtinus est composé de cinq livres. Le dernier constitue véritablement le « Guide du pèlerin ».

Codex_Calixtinus_(Liber_Sancti_Jacobi)_F0173k

Codex Calixtinus

Plus qu’un topo, c’est à la rédaction d’un véritable guide touristique que s’est livré notre moine poitevin.
Les quatre principaux itinéraires de l’époque sont répertoriés.
L’ouvrage, écrit en latin, détaille les étapes, les reliques à vénérer, les sanctuaires à visiter. Il donne aussi des renseignements sur les régions traversées et les populations rencontrées.
Dans ce chapitre, les basques sont habillés pour l’hiver. « C’est un peuple barbare différent de tous les peuples par ses coutumes et par sa race, plein de méchanceté, noir de couleur, laid de visage, débauché, pervers, perfide, déloyal, corrompu, voluptueux, ivrogne, expert en toutes violences, féroce et sauvage, malhonnête et faux, impie et rude, cruel et querelleur, inapte à tout bon sentiment, dressé à tous les vices et iniquités ».

Vers 1150, Aimery Picaud repart à Compostelle, en compagnie d’une Flamande nommée Gerbere, pour faire don d’un exemplaire de son œuvre.

Coup de tonnerre le 5 juillet 2011, l’ouvrage pieusement conservé à la cathédrale de Saint Jacques est dérobé. Il est retrouvé un an plus tard, jour pour jour, dans le garage d’un électricien indélicat employé des sanctuaires.

La Balaguère est le spécialiste des randonnées sur les chemins de Saint Jacques de Compostelle. Découvrez nos randonnées : Route du Puy en Velay, Camino Francès, Via Averna, Chemin d’Arles, Camino del Norte, Chemin de Cluny, Chemin de Genève, Via de la Plata.

 

2 réflexions au sujet de « Topo-guide sur St Jaques de Compostelle : Codex Calixtinus, le topo des topos »

  1. Vous rendriez un immense service à tous les pèlerins en vous informant mieux sur l’histoire qui, si elle vous intéresse, mérite mieux que des redites de lieux communs erronés qu’on retrouve partout. Si vous voulez, je vous écris un texte à partir de ce que vous semblez souhaiter. Merci à l’avance.
    Je cite souvent cette phrase d’Alexandre Dumas : “on peut violer l’Histoire à condition de lui faire de beaux enfants”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*