Une espèce nouvelle de triton vient d’être découverte à 1875 m dans les eaux glacées de l’Ibon de Acherito.

Ce magnifique lac est situé en Aragon, à l’aplomb de la vallée d’Aspe. L’ibon de Acherito est un point de passage sur la HRP, après Ansabère. Inséré dans un écrin de verdure, il invite à la sieste le randonneur fatigué par les épreuves précédentes.

Cette découverte est suffisamment rare pour mériter d’être signalée.
Appartenant à l’espèce des Calotritron asper, dont l’euprocte est le digne représentant. Pour des raisons encore à élucider, notre individu aurait évolué de façon indépendante de ses congénères. Parmi les hypothèses, l’isolement de son milieu. On pense aussi qu’il aurait refusé de convoler en justes noces avec ses collègues des ruisseaux en contre bas.
Différences notables, le triton de Acherito a des branchies à divers stades de son développement. Sa peau lisse est plus mince que celles des autres tritons. En outre, sa maturité sexuelle est plus rapide, et son espérance de vie plus courte. Dix ans en moyenne au lieu vingt-cinq.
Plusieurs dangers le menacent notamment l’alevinage de poissons carnassiers pour la pêche sportive, On connaît l’appétence des truites pour les œufs de tritons. Fini également le plaisir de piquer une tête. La baignade sera vraisemblablement interdite.
Affaire à suivre…

Par Gérard Caubet

Sur ce site Web, nous utilisons des outils propriétaires ou tiers qui stockent de petits fichiers (cookies) sur votre appareil. 

Vous avez le droit de choisir d’activer ou non les cookies statistiques et de suivi. En activant ces cookies, vous nous aidez à vous offrir une meilleure expérience.