L’Aneto, le Mont Blanc des Pyrénées

Avec ses 3 404 m d’altitude, le Pic d’Aneto est le plus haut sommet de la chaîne des Pyrénées.

Sa consonance hispanique ne laisse aucun doute : c’est bien en Espagne, dans le massif de la Maladeta, que trône le géant aragonais !

A ses pieds, comme pour lui rendre hommage, un glacier étincelant, le plus grand des Pyrénées.

Malgré son recul constant, celui-ci comporte encore de nombreuses crevasses. C’est l’une d’elle qui engloutit en 1824, un guide de Luchon. Son corps réapparut en 1931, plus d’un siècle plus tard !

Le décor est planté. Enfin, celui des hautes cimes et de la minéralité que soulignent les arêtes, les aiguilles et les amas de rocs. Mais pour prendre la mesure du tableau dans son entièreté, il faut monter au Port de Venasque depuis l’Hospice de France, à proximité de Luchon. C’est déjà une très belle randonnée qui, après la découverte des lacs de Boums, offre un point de vue remarquable sur tout le massif de l’Aneto.

Si le regard est d’abord attiré par la blancheur des neiges « éternelles », il embrasse bien vite l’ensemble du paysage avant de se poser sur l’écrin vert de la vallée de Benasque.

aneto

C’est en ces lieux que le mystère de la source de la Garonne fut résolu.

En 1931, le célèbre spéléologue Norbert Casteret démontra que les eaux de fonte du glacier de l’Aneto, étaient la principale origine du fleuve. Absorbées par un gouffre nommé le Trou du Toro, elles ressurgissent dans le val d’Aran et donnent naissance à un torrent baptisé Garona de Joéu. Il en eut la preuve en versant de la fluorescéine dans le gouffre. Quelques heures plus tard, arrivé sur les lieux de la résurgence aranaise, il découvre que ces eaux sont colorées en vert. Irréfutable !

Bénasque, le Chamonix espagnol

Point de départ quasi obligatoire pour l’ascension de l’Aneto, Benasque est à la même altitude que la célèbre station alpine. Et même si elle ne possède pas sa renommée, cette bourgade de 2000 habitants possède de beaux monuments à visiter avant ou après une rando ! Citons l’Eglise Romane Santa Maria du 13ième siècle ou encore le Palais des Comtes de Ribagorza. Une balade dans le centre historique  permet de découvrir, entre autres, blasons anciens et vestiges de la Renaissance. Et tout comme à Chamonix, ici le ski est roi ! Ainsi Cerler, toute proche de Benasque, s’est vue décerner en 2014 le prestigieux prix de la meilleure station de ski d’Espagne lors des World Ski Awards !

L’ascension : franchir le portillon pour accéder à la voie royale !

Il est temps maintenant d’évoquer cette magnifique course de haute-montagne qui conduit au sommet de l’Aneto. Beaucoup de randonneurs partent le matin de très bonne heure du refuge de la Rencluse (2140 m), situé à 40 mn de marche du parking de la Besurta.  A partir de là, une trace discrète, mais bien signalée par des cairns (petits tas de pierres), permet de rejoindre en 3 h environ une longue crête. Une échancrure permet de la franchir : c’est le portillon supérieur, d’où la vue est splendide sur l’Aneto et son glacier. En début de saison, c’est souvent ici que l’on chausse les crampons et que l’on s’encorde pour pouvoir évoluer en toute sécurité. Mais il reste encore au moins 2 heures pour accéder au pic tant convoité. La progression est facilitée par une pente plutôt douce jusqu’au pied du sommet où elle se redresse un peu. Une fois l’antécime atteinte, il reste à franchir le fameux Pas de Mahomet, une courte arrête avec des à-pics de chaque côté. Et enfin voici le but atteint… avec comme récompense un incroyable panorama !

Par William Boinot
Concepteur-rédacteur et Journaliste

Découvrez toutes les ascensions proposées par La Balaguère.
Découvrez notre randonnée autour de l’Aneto : Hospital de Benasque, au pied des plus grands sommets.

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*