Les chemins vers Saint Jacques de Compostelle

Par Gérard Caubet

Aux premiers temps des pèlerinages vers Compostelle, il n’existait pas à proprement parler de chemin officiel véritablement défini.

Le pèlerin partait de chez lui. Il cheminait de village en village jusqu’à venir buter sur la barrière des Pyrénées.
Le versant sud étant encore aux mains des maures, le passage s’effectuait à l’ouest de la chaîne.

La lumière sur le tracé des chemins viendra d’un précieux document dormant à Compostelle.
Il s’agit du Codex Calixtinus écrit en 1140 par le moine Aymery Picaud.
Il faudra attendre sa traduction du latin au français en1938, pour découvrir qu’il existait au moyen âge 4 voies officielles :
–    La via Turonensis 1460 km passe par Paris et Tours
–    La via Lemovicensis qui passe par Limoges
–    La via Podiensis 1530 km tire son nom du Puy en Velay. Elle est précédée de La via Gebennensis au départ de Genève.
–    La via Tolosane qui passe par Toulouse est également appelée « chemin d’Arles »
Les trois premiers se rencontrent à Ostabat où une stèle symbolique dite de Gibraltar  a été érigée.
Ils franchissent la frontière au niveau de Roncevaux.
Le quatrième remonte la vallée d’aspe et passe en Espagne au col du Somport où l’on peut observer les ruines de l’hôpital de sainte Christine.
Puis les quatre routes se réunissent en une seule à Puente la Reina, en territoire espagnol, prenant alors le nom de Camino Francés.

Ceci dit, rien ne bouge vraiment jusqu’à la découverte aux archives nationales d’un document relatant le pèlerinage de Godescalc évêque du Puy en 951.

Mgr Martin, évêque du moment et lui-même pèlerin se saisira de cet événement pour célébrer en grandes pompes le millénaire du pèlerinage de Godescalc.
Par ce coup de com, effectué de main de maître, le Puy en Velay en Haute-Loire, se hisse au premier rang des voies jacquaires, supplantant de fait les 3 autres.

Le Puy qui jusqu’alors n’avait cure de son passé jacquaire multipliera les initiatives pour renforcer sa primauté.
En 1966, le conseil municipal décide du baptême de la Rue de Compostelle, passant par la porte de Saint Jacme.
Une messe « spécial pèlerin» est célébrée quotidiennement.
Une statue de saint Jacques datant du XV°, est achetée en 1990. Devant elle, il est au conseillé aux les pèlerins en partance de venir se prosterner.

La création et le balisage du GR65 dans les années 70, associé à l’engouement naissant pour la randonnée pédestre et la création de gîtes d’étape, donne corps à la voie du Puy.

Pour le pas être en reste, les autres « chemins officiels » se glissent dans la dynamique.

Ils sont balisés sous l’impulsion de la Fédération française de la randonnée pédestre et avec la bénédiction des nombreuses associations des amis de saint Jacques.
L’inscription au patrimoine mondial de l’humanité, son élévation au rang de premier itinéraire culturel européen, le pèlerinage de Jean-Paul II en 1982, l’organisation à Saint Jacques de Compostelle en 1989 des journées mondiales de la Jeunesse, le fleurissement de topos, agiront comme autant de salutaires coups de booster.
De 40 pèlerins le 25 juillet 1867, on en dénombre 145 000 en 2009.
Le succès appelle le succès.

Chemins et appellations fleurissent sans compter.

[portfolio_slideshow]

Côté espagnol, El Camino del norte suit la côte et rejoint dans les Asturies El Camino primitivo emprunté par le roi Alphonse II au IX° siècle dans le but d’aller à Compostelle authentifier les reliques.
El Camino portuges comprend 2 variantes. L’une suit la côte, l’autre passe par l’intérieur.
La via de la Plata (route de l’argent) est en provenance d’Andalousie.
En France le chemin du piémont longe les versant Nord des Pyrénées. De nombreuses bretelles viennent s’y greffer, donnant à de nombreuses vallées pyrénéennes l’occasion de se prévaloir d’avoir été un important lieu de passage.

Les meilleurs d’entre eux sont proposés par la Balaguère en plusieurs formules. Découvrez l’intégralité des séjours sur les chemins de Saint Jacques proposés par La Balaguère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*